Empreinte Ecologique Ouverte

Base de connaissance collaborative autour des méthodes de calcul de l'Empreinte écologique

Rechercher 
Menu
Accueil
Qui sommes nous ?

Vision

Méthodes

Au concret

Actu

  • Articles récents
  • Newsletter WWF
  • Grenelle et IFEN 2008


Contrat Creative Commons
Le contenu de ce site, texte et images,
est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.

DD par Claire

imprimer

Le Développement Durable, de quoi parle-t-on ???



Le DD : une critique de notre mode de développement

C'est bien parce que le modèle dans lequel nous vivons jusqu'à présent pose des problèmes considérables qu'on a été amené à le remettre en cause. Quels sont ces problèmes, que doit on changer pour en prendre la mesure ?

Au cours de la deuxième moitié du XXe siècle, malgré des progrès techniques et un accroissement considérables des richesses à l'échelle planétaire, nous faisons le constat d'un grand nombre de laissés pour compte. Parallèlement la destruction ou la dégradation de milieux , l'épuisement de certaines ressources, les pollutions de l'air de l'eau des sols, puis l'impact de ces dégradations sur le climat nous apparaissent de plus en plus clairement comme mettant en danger les bases même de notre développement.

Concilier le développement et la préservation de l'environnement, répondre aux " besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs"1 : on pourrait penser que de tels objectifs relèvent du simple bon sens. Alors pourquoi a t il été nécessaire qu'une conférence internationale comme le Sommet de la Terre de Rio, puis un 2e sommet comme celui de Johannesburg soient nécessaires pour se mettre d'accord sur de tels objectifs au niveau international et que de plus ils soient si difficiles à mettre en œuvre ?

Si nos sociétés n'ont pas vu venir ces problèmes ou n'en ont pas pris la mesure réelle, c'est que notre vision "collective" du monde est guidée par des modèles théoriques, des modes de pensées, qui ne sont plus adaptés.
Ainsi, par exemple, on commence tout juste à se sentir concerné par la raréfaction des réserves de pétrole, parce qu'on commence à être vraiment touché par l'augmentation du coût des carburants, et pourtant on sait depuis toujours qu'il s'agit d'une ressource non renouvelable. La tendance a été jusqu'à maintenant de renvoyer à plus tard le traitement du problème en espérant que la recherche trouverait des solutions à temps…


Pour prendre la mesure des enjeux qui ont fait naître la notion de DD, il nous faut en fait revoir nos modes de pensées dans 3 grands domaines :

  • 1.Domaine éthique :
Il s'agit là d'intégrer un principe de responsabilité, responsabilité à la fois envers les générations futures et nos contemporains et à l’égard de la nature.

  • 2.Domaine scientifique :
Il nous faut intégrer les révolutions scientifiques permettant une plus juste appréhension de la complexité. Cette responsabilité ne peut s’exercer que si les hommes se dotent de moyens plus performants pour penser la complexité des phénomènes. Elle est sous-tendue par les révolutions scientifiques qui permettent de :
penser le monde en terme de systèmes interdépendants, avec boucles de rétroaction, irréversibilité, prise en compte des accidents critiques, risques et incertitudes, etc (et non plus en terme de causalité linaire ).
renouveler notre rapport au temps (articulation du cours terme et du long terme, irréversibilité)
renouveler notre rapport à l’espace (changement d’échelle et articulation du global et du local)
penser les rapports homme nature en terme d’objets hybrides, c'est à dire prendre la mesure des étroites inter relations et de la profonde inter-dépendance entre hommes et nature

  • 3.Domaine politique (au sens de la gestion des problèmes de société)
Il faut repenser les modes de gestion politique et sociale des problèmes : pour permettre la gestion de ces différentes échelles, s'appuyer sur un plus grande responsabilisation de chacun, considérer les citoyens, les entreprises comme des acteurs, permettre des décisions en situation d'incertitude (principe de précaution), d'intégrer le long terme dans les décisions…

Ces changements nécessaires à l'échelle des sociétés comme des individus pour envisager un développement réellement durable sont plus facile à énoncer qu'à intégrer réellement. Le fait de les connaître et de les reconnaître ne suffit pas hélas à changer nos manières de penser. Cela nécessite un vrai travail, un travail qui prend du temps, pour changer progressivement, à petits pas (cf. chapitre I – Les changements individuels et collectifs au cœur du DD)

Collaborateurs de cette page: claire .
Page modifiée dernièrement le Mercredi 09 Avril, 2008 [16:19:44 UTC] par claire.


Aide et outils


Téléchargement

Tableur Empreinte Ouverte (TEO) 0.16

TEO-0.16.tar.gz

TEO-0.16.zip

Le tableur est sous Open Office (faites un geste pour votre liberté Télécharger Open Office)


RSS Wiki RSS Galeries d'images RSS Forums
[ Temps d'exécution: 0.14 secs ]   [ Mémoire utilisée: 1.34MB ]   [ GZIP Disabled ]   [ Charge du serveur: 0.00 ]
Dernière mise à jour CVS: Dimanche 02 Mars, 2008 [11:53:28 UTC]